Logo YFC international

Lyon

Un groupe local de Youth for Climate, présent dans plus de 130 villes en France : voir la carte

Accueil

Nos revendications

Nous rejoindre

Espace Presse

Expansion d’Amazon en France – Complicité au plus haut niveau de l’État, nos élu·es doivent réagir !

En ce jour de “Black Friday”, Alternatiba ANV Rhône, Youth for Climate Lyon et Extinction Rébellion Lyon se mobilisent pour dénoncer la complicité de l’État et du président E. Macron dans le développement délétère d’Amazon. Plusieurs permanences des député·es LREM du Rhône ont été ciblées pour interpeller leurs locataires. Resteront-iels coupablement silencieux face à la destruction des emplois et des commerces de proximité en France ? Alors qu’une nouvelle étude parue aujourd’hui prouve les effets dévastateurs du système Amazon en France, les député·es doivent prendre position. En effet des politiques ambitieuses peuvent encore sauver les commerces de proximité, qui ont déjà tant souffert de la crise du COVID 19. Stoppons Amazon avant qu’il ne soit trop tard !

Macron déroule un tapis rouge au rouleau compresseur Amazon

Fraude à la TVA, explosion de notre emprunte carbone importée, ubérisation du travail,… autant de raisons qui auraient déjà dues être suffisantes pour que le gouvernement s’empare de la question de l’impact du e-commerce en France. Pourtant la majorité et E. Macron en tête évitent le sujet sciemment depuis le début de son mandat. Et ce ne sont pourtant pas les occasions qui ont manqué,des propositions de moratoire sur les entrepôts commerciaux ayant été déposées à plusieurs reprises.Mais que ce soit dans le cadre de la loi économie circulaire en décembre 2019, ou au travers d’une proposition de loi dédiée déposée par Delphine Batho en juin 2020,l’idée a été rejetée en bloc par la majorité [1] malgré l’approbation de 78 % de la population [2]. La convention citoyenne pour le climat avait pour intention d’inclure les entrepôts du e-commerce dans leur proposition sur l’expansion des zones commerciales. Barbara Pompili, signataire d’une tribune en soutien au moratoire, le reprit d’ailleurs à son compte [4]. Ainsi dès son entrée au ministère, elle proposa un moratoire de 6 mois sur ces entrepôts.Rapidement muselée, sa proposition s’est transformée en mission ayant pour but de« garantir un développement durable du commerce en ligne et des entrepôts logistiques »[5].Première couleuvre de taille à avaler pour la ministre, dictée par le plus haut niveau de l’État.

Nouvelle étude accablante !

De concert, le gouvernement et la direction d’Amazon s’acharnent dans les médias à minimiser l’impact du e-commerce en France. Mais une étude publiée ce jour par 2 économistes devrait pouvoir rétablir la réalité de la situation. En effet elle révèle qu’en prenant en compte l’ensemble des secteurs nécessaires à son fonctionnement,le e-commerce a détruit en France 81 000 emplois net entre 2007 et 2018 dans le commerce non-alimentaire et menace d’en détruire 68 000 supplémentaires d’ici 2028 si aucune mesure n’est prise [6].Les commerces de proximité sont les plus lourdement impactés par ces destructions d’emplois. “L’étude révèle que lorsqu’1 emploi est créé dans les grandes enseignes de e-commerce, 6 emplois sont détruits dans les petits commerces.En tant que leader de la vente en ligne en France, la responsabilité d’Amazon dans ces destructions d’emplois ne fait plus aucun doute, de même que la nécessité de stopper les nouveaux projets d’entrepôts de e-commerce pour empêcher le scénario de se réaliser.

Qu’en pensent les député.es du Rhône ?

L’ensemble des député·es du Rhône n’ont pas encore été amené·es à se positionner publiquement sur le sujet. Le député Jean Luc Fugit, rencontré par Alternatiba ANV Rhône en décembre 2019, avait lors de cet entretien signifié un « fort » intérêt pour le sujet. Toutefois, derrière ce discours, aucune forme d’engagement public ou aucune prise de position à l’Assemblée ne fut à mettre à son crédit. Situation parfaitement représentative des échanges qui ont pu avoir lieu partout en France avec les député·es de la majorité : de belles paroles pour tenter d’éclipser la collusion entre Amazon et l’État.

La loi CCC, dernière occasion de stopper Amazon

Ainsi les activistes d’Alternatiba ANV Rhône, de Youth for Climate Lyon et d’Extinction Rébellion Lyon interpellent les député·es LREM directement devant leurs permanences. Cinq locaux parlementaires ont été ciblés durant la nuit du 3 décembre et ce matin c’est au tour de la permanence du député Thomas Rudigoz. « Face à la destruction des commerces, serez-vous complices de l’expansion d’Amazon en France ? » pouvait-on lire sur le mur de carton, monté ce matin devant sa permanence du 5ème arrondissement. Par cette action les activistes souhaitent dénoncer la complicité d’un gouvernement et d’une majorité qui participent sciemment à la destruction des emplois locaux et de l’environnement.

Le projet de loi “Convention Citoyenne pour le climat” devrait être présenté dans les prochains jours et voté à partir de mars. Il s’agit de la dernière occasion de stopper l’expansion d’Amazon en France. 14 sites Amazon ont déjà ouvert depuis 1 an en France et une dizaine de nouveaux entrepôts sont sur le point de voir le jour dont celui de Lyon.

Suite à l’action de ce jour, nous exprimons à nouveau notre volonté de dialogue avec les député·es de nos circonscriptions ! Resterez-vous sans rien faire face à cette situation ? Serez-vous complices de la destruction des commerces et des emplois de notre région ?

 Contacts Presse :

Adrien MONTAGUT (Alternatiba ANV Rhône) : 06 74 10 27 67 – adrien.montagut@protonmail.com
Marin BISSON (Youth for Climate Lyon) : 06 51 12 62 66 – presse@youthforclimatelyon.fr 
Charles DE LACOMBE (Alternatiba ANV Rhône) : 07 80 06 93 87 – charles@de-lacom.be