Logo YFC international

Lyon

Un groupe local de Youth for Climate, présent dans plus de 130 villes en France : voir la carte

Accueil

Nos revendications

Nous rejoindre

Espace Presse

PJL Climat : plus de 80% des mesures filtrées, et une démocratie bafouée

Alors qu’en ce moment-même, le projet de loi climat censé contenir les mesures de la Convention Citoyenne pour le Climat est présenté en Conseil des Ministres, Youth for Climate Lyon dénonce une fois de plus ledétricotage systématique des mesures préconisées par les citoyen·nes, et déplore l’irrespect du gouvernement Macron pour la démocratie participative. Sur les 149 mesure initialement proposées, seules 26 sont conformes aux propositions de la Convention.

Alors que ce Mercredi 10 Février, le projet de loi portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets était présenté en conseil de ministres, Youth for Climate Lyon dénonce la destruction méthodique des mesures les plus structurantes issues du processus démocratique de la Convention Citoyenne pour le Climat par le gouvernement et les lobbies. L’action de ces derniers, mise en avant par un récent rapport de l’Observatoire des Multinationales [1] a parfaitement réussi à influencer des ambitions politiques déjà faibles. Elle a d’ailleurs été assumée pleinement par la directrice exécutive d’Havas qui affirmait les 27 Novembre [2] dernier qu’elle avait réussi à « convertir les politiques » au sujets des mesures sur la publicité.

Sur les 149 propositions, 113 ont été amoindries ou supprimées, 10 ne sont même pas évoquées, ce qui ne laisse que 26 propositions traduites de manière conformes dans la loi. Et ces 26 propositions sont loin d’être les plus impactantes. En effet, des mesures comme la mise en place d’une éco-contribution sur les billets d’avion a été repoussée à une date ultérieure, non définie dans le projet de loi. Aucun plan massif d’investissement dans le ferroviaire n’a été annoncé, les obligations de rénovation énergétique on été fortement amoindries, et l’obligation de proposer une alternative végétarienne dans la restauration collective a été remplacée par une vague « expérimentation » existant déjà depuis plusieurs années dans certaines métropoles. [3] Mais en plus de cela, le député Mathieu Orphelin a démontré qu’avec l’ajout de seulement 5 mesures initialement proposées par la Convention dans le projet de loi, il était possible de multiplier par 4 l’efficacité de la loi [4].

En réponse à cela, des militant·es de Youth for Climate Lyonse sontmobilisés ce matin à l’ouverture du Conseil des Ministres. Sur leurs banderoles, étendues devant la Préfecture du Rhône, iels dénoncent l’action du gouvernement Macron qui n’a pas respecté son engagement de faire passer « sans filtre » les mesures de la CCC au Parlement

Contact presse :

Marin BISSON : 06 51 12 62 66
Mail : presse@youthforclimatelyon.fr

 

[1] L’observatoire des Multinationales – Lobbys contre citoyens, qui veut la peau de la Convention Citoyenne pour le Climat ? https://multinationales.org/IMG/pdf/rapp_2.pdf

[2] Le Figaro, 27 Novembre 2020 : Publicité : « Avant d’interdire, il faut se parler » : https://www.lefigaro.fr/medias/publicite-avant-d-interdire-il-faut-se-parler-20201127

[3] Réseau Action Climat : Les 15 mesuers structurantes de la Convention Citoyenne pour le Climat : https://reseauactionclimat.org/ou-en-est-on-des-15-mesures-structurantes-de-la-loi-suite-a-la-convention-citoyenne-pour-le-climat/

[4] Mathieu Orphelin : https://matthieuorphelin.org/une-loi-convention-climat-4-fois-plus-efficace-cest-possible/