« Plus Jamais Ça ! Rhône » : Pas d’Amazon dans notre Zone !

« Plus Jamais Ça ! Rhône » : Pas d’Amazon dans notre Zone !

« Plus Jamais Ça ! Rhône » : Pas d’Amazon dans notre Zone !

Le collectif Plus Jamais Ça ! Rhône, rassemblant des acteurs des luttes sociales et environnementales, exhorte les élu·es de la Communauté de Communes de l’Est Lyonnais de se positionner publiquement contre le projet de construction d’un nouvel entrepôt Amazon de plus de 160 000 m² à côté de l’aéroport Saint-Exupéry, dont le permis de construire est aujourd’hui à l’étude au tribunal administratif.

Vous trouverez ci-dessous la lettre ouverte qui leur a été adressée. 

En cas d’annulation de ce permis, le collectif demande aux élu·es de la communauté de commune d’empêcher la délivrance d’un nouveau permis de construire.

Le collectif « Plus Jamais Ça ! Rhône »

Contacts presse :

Sophie FERNANDEZ : 06 74 98 38 68
Antoine MOLINATTI : 06 35 90 34 27

 

PJL Climat : + de 80% des mesures filtrées, et une démocratie bafouée

PJL Climat : + de 80% des mesures filtrées, et une démocratie bafouée

PJL Climat : plus de 80% des mesures filtrées, et une démocratie bafouée

Alors qu’en ce moment-même, le projet de loi climat censé contenir les mesures de la Convention Citoyenne pour le Climat est présenté en Conseil des Ministres, Youth for Climate Lyon dénonce une fois de plus ledétricotage systématique des mesures préconisées par les citoyen·nes, et déplore l’irrespect du gouvernement Macron pour la démocratie participative. Sur les 149 mesure initialement proposées, seules 26 sont conformes aux propositions de la Convention.

Alors que ce Mercredi 10 Février, le projet de loi portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets était présenté en conseil de ministres, Youth for Climate Lyon dénonce la destruction méthodique des mesures les plus structurantes issues du processus démocratique de la Convention Citoyenne pour le Climat par le gouvernement et les lobbies. L’action de ces derniers, mise en avant par un récent rapport de l’Observatoire des Multinationales [1] a parfaitement réussi à influencer des ambitions politiques déjà faibles. Elle a d’ailleurs été assumée pleinement par la directrice exécutive d’Havas qui affirmait les 27 Novembre [2] dernier qu’elle avait réussi à « convertir les politiques » au sujets des mesures sur la publicité.

Sur les 149 propositions, 113 ont été amoindries ou supprimées, 10 ne sont même pas évoquées, ce qui ne laisse que 26 propositions traduites de manière conformes dans la loi. Et ces 26 propositions sont loin d’être les plus impactantes. En effet, des mesures comme la mise en place d’une éco-contribution sur les billets d’avion a été repoussée à une date ultérieure, non définie dans le projet de loi. Aucun plan massif d’investissement dans le ferroviaire n’a été annoncé, les obligations de rénovation énergétique on été fortement amoindries, et l’obligation de proposer une alternative végétarienne dans la restauration collective a été remplacée par une vague « expérimentation » existant déjà depuis plusieurs années dans certaines métropoles. [3] Mais en plus de cela, le député Mathieu Orphelin a démontré qu’avec l’ajout de seulement 5 mesures initialement proposées par la Convention dans le projet de loi, il était possible de multiplier par 4 l’efficacité de la loi [4].

En réponse à cela, des militant·es de Youth for Climate Lyonse sontmobilisés ce matin à l’ouverture du Conseil des Ministres. Sur leurs banderoles, étendues devant la Préfecture du Rhône, iels dénoncent l’action du gouvernement Macron qui n’a pas respecté son engagement de faire passer « sans filtre » les mesures de la CCC au Parlement

Contact presse :

Marin BISSON : 06 51 12 62 66
Mail : presse@youthforclimatelyon.fr

 

[1] L’observatoire des Multinationales – Lobbys contre citoyens, qui veut la peau de la Convention Citoyenne pour le Climat ? https://multinationales.org/IMG/pdf/rapp_2.pdf

[2] Le Figaro, 27 Novembre 2020 : Publicité : « Avant d’interdire, il faut se parler » : https://www.lefigaro.fr/medias/publicite-avant-d-interdire-il-faut-se-parler-20201127

[3] Réseau Action Climat : Les 15 mesuers structurantes de la Convention Citoyenne pour le Climat : https://reseauactionclimat.org/ou-en-est-on-des-15-mesures-structurantes-de-la-loi-suite-a-la-convention-citoyenne-pour-le-climat/

[4] Mathieu Orphelin : https://matthieuorphelin.org/une-loi-convention-climat-4-fois-plus-efficace-cest-possible/

L’affaire du Siècle : Vers une victoire historique pour le climat !

L’affaire du Siècle : Vers une victoire historique pour le climat !

L’affaire du Siècle : Vers une victoire historique pour le climat !

⚖️🌎 Une première partie du jugement du Tribunal Administratif concernant l’AffaireDuSiecle a été rendue publique hier ! Ce jugement est une bonne nouvelle, mais reste encore incomplet et décevant sur d’importants points. On vous explique pourquoi 👇

👉🍃 Le tribunal a reconnu l’existence d’un préjudice écologique tel que démontré par les associations (Oxfam France, Greenpeace France, Notre Affaire à Tous et la Fondation Nicolas Hulot), donc il reconnait que la crise climatique est réelle, et qu’il y a des responsables
👉🤯 Le tribunal a également reconnu l’existence d’un préjudice moral pour les associations, c’est-à-dire que les associations ont fait un effort pour défendre un intérêt collectif, mais que ça aurait dû être à l’État de le faire, ce qui n’est pas le cas.
👉 🧑‍⚖️ Le tribunal reconnaît l’État responsable seulement d’une partie du préjudice écologique : celle de n’avoir pas respecté ses propres engagements légaux en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre

❌ 🐢Cependant, selon le jugement, l’État ne serait pas responsable de la partie du préjudice écologique qui a été causé par l’insuffisance de ses mesures : il est coupable de ne pas avoir respecté ses objectifs, mais pas de ne pas avoir agi suffisamment pour les atteindre, car cela n’est pas la seule raison du préjudice écologique reconnu par le tribunal. En gros, l’État n’est pas seul responsable des conséquences écologiques causées par le réchauffement climatique, et on ne peut donc pas le condamner pour ça.
❌ 🌐 L’État n’est pas non plus reconnu coupable de s’être fixé des objectifs de réduction des émissions de GES trop bas par rapport aux objectifs de la COP21 (pour rappel, les objectifs actuels des 196 pays signataires de la COP21 nous mènent à un réchauffement climatique de 3,2°C environ SI ils les respectent)

⏳ La grande question à laquelle le tribunal n’a pas encore répondu, c’est s’il va contraindre l’État à agir et à respecter ses engagements par la suite. Il a reconnu que l’État, jusqu’ici, ne les avait pas respecté et qu’il était responsable de ce non-respect. Mais sera-t-il obligé par la justice de les respecter à l’avenir ?
⏰ Réponse dans 2 mois !

Affaire Béton Lyonnais : ça chauffe (enfin) pour l’entreprise !

Affaire Béton Lyonnais : ça chauffe (enfin) pour l’entreprise !

Affaire Béton Lyonnais : ça chauffe (enfin) pour l'entreprise !

L’entreprise bientôt délocalisée et condamnée ?

❌Après près de 30 années d’activité polluante dans une impunité quasi totale, l’entreprise Béton Lyonnais se voit enfin sérieusement inquiétée par la justice et les pouvoirs publics !

⚖️Considérant la mauvaise volonté de l’entreprise à se mettre en conformité avec les injonctions de la Préfecture et à payer ses amendes, le Procureur a été saisi et Béton Lyonnais fait l’objet d’une enquête qui pourrait lui valoir une condamnation pénale.

🏛De plus, à la suite de leur rencontre du 10/12, la Métropole de Lyon et la commune de Décines ont décidé de joindre leurs forces en envoyant des courriers co-signés pour demander :

✉️ au Préfet : l’application des mises en demeure (payer les amendes, combler les forages illégaux, stopper les déversements d’eaux industrielles dans la nature…)
✉️au Procureur : la fermeture administrative du site : Béton Lyonnais se trouve sur une zone de captage d’eau potable protégée (DUP), l’entreprise n’a rien à faire là et doit cesser son activité au plus vite.

💪L’affaire avance et c’est en grande partie grâce à vous, militant.e.s, qui nous aidez à alerter sur ce scandale environnemental. Merci pour votre engagement !🙏

✊Mais la victoire n’est pas encore acquise alors on ne lâche rien tant que la Rubina n’est pas débarrassée de Béton Lyonnais ! Nous avons encore besoin de vous pour aider les riverain·es à financer les frais de justice importants engagés dans les procédures contre Béton Lyonnais ✊

📰Lien vers l’article de Médiacités : https://www.mediacites.fr/complement-denquete/lyon/2020/12/15/centrale-a-beton-de-decines-le-parquet-ouvre-une-enquete-la-metropole-etudie-un-demenagement/ 
📰Lien vers l’article du Progrès : https://www.leprogres.fr/environnement/2020/12/03/des-collectifs-pour-l-environnement-se-mobilisent-contre-beton-lyonnais-a-decines 

Les riverain·es ont besoin de vous !

Les multiples attaques en justice et le combat juridique contre Béton Lyonnais coûtent cher ! Si vous en avez les moyens, n’hésitez pas à faire un don pour la campagne, nous en avons grandement besoin.

 

Vous pouvez aussi nous soutenir en signant la pétition contre l’entreprise !

 

Faire un donSigner la pétition

Le véritable discours d’E. Macron sur les Accords de Paris

Le véritable discours d’E. Macron sur les Accords de Paris

Le véritable discours d’E. Macron sur les Accords de Paris

Ce samedi 12 Décembre, à l’occasion des 5 ans de la signature des Accords de Paris par plus de 195 pays dans le monde, des militant·es de Youth for Climate Lyon se sont installé·es devant l’Hôtel de Ville de Lyon pour parodier le discours d’E. Macron. « Je continuerai à me battre pour que les intérêts économiques priment sur les intérêts sociaux et écologiques, que la biodiversité disparaisse. » caricaturaient les militant·es, dans l’objectif de mettre en avant le véritable discours que devrait tenir le Président de la République.

« Ce discours que vous venez d’entendre, c’est ce que pense réellement chaque politique qui s’adresse à vous sur le sujet de l’environnement »

Thelma DUMONT, militante à Youth for Climate Lyon

À trois reprises, les activistes ont installé une fausse tribune présidentielle. Renversant le « Président » au milieu de son discours, la jeunesse venait apporter son message de vérité, face à l’inaction climatique.La jeunesse a perdu confiance en son État et en sa capacité à pallier à la crise climatique. Les catastrophes sociales et climatiques à venir ne seront qu’amplifiées par un réchauffement climatique qui, si l’on continue les politiques actuelles, sera d’une ampleur d’entre 2,9°C et 3,2°C [1]. Alors que les feuilles de route déposées par les États auprès de l’ONU ne permettent même pas d’atteindre les objectifs fixés par l’Accord, le Conseil Européen a encore baissée l’ambition d’une réduction des émissions de gaz à effet de serre en Union Européenne à 55%, alors que le Parlement Européen préconisait un objectif de 60%.

Le message que le collectif portait aujourd’hui était adressé aux collectivités territoriales, qui se doivent dès maintenant de prendre leurs responsabilités pour garantir le respect des engagements pris par la France il y a 5 ans et nous permettre d’espérer un avenir viable.la Mairie de Lyon, mais les lieux sont susceptibles de changer en fonction des conditions météorologiques.

Rester sous les 1,5°C est vital pour l’avenir de l’humanité. L’échec de l’État n’est pas celui de la jeunesse.

#FightFor1Point5

Contacts Presse :

Thelma DUMONT – 06 38 10 27 68
Erwan NICOLAS : 07 82 30 42 72 
Mail : presse@youthforclimatelyon.fr

Notes

[1] Trajectoires de réchauffement en fonction des mesures, engagements, et promesses des pays signataires de l’Accord de Paris :
– Le Monde – « L’ONU plaide pour des plans de relance plus verts afin de limiter le réchauffement à 2°C » : https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/12/09/climat-une-relance-verte-permettrait-de-contenir-le-rechauffement-a-2-c_6062733_3244.html
– Climate Action Tracker – « Global Update : Paris Agreement turning point » : https://climateactiontracker.org/publications/global-update-paris-agreement-turning-point/

Discours des activistes de Youth for Climate Lyon à l’occasion de 5 ans de l’Accord de Paris

Discours des activistes de Youth for Climate Lyon à l’occasion de 5 ans de l’Accord de Paris

Caricature du discours d’E. Macron

Je m’adresse à vous ce matin pour célébrer les 5 ans de l’accord de Paris. En effet, il y a cinq ans jour pour jour, notre pays se joignait au reste du monde pour construire, ensemble, les politiques qui nous permettront de vivre demain. Chères Françaises, chers Français, je veux vous dire aujourd’hui combien la fierté qui a été la notre il y a cinq doit perdurer aujourd’hui. Cet engagement fort, que nous avons pris en décembre 2015, de ne pas dépasser les 1,5°C de réchauffement est plus que jamais mis en péril, pour ne pas dire impossible à atteindre. Grâce à mon inaction, vous pouvez être sûr que les grands groupes pétroliers et les multinationales continueront de voir grandir leur richesse au détriment de la population. Grâce à mon inaction, vous pouvez être sûr que nos enfants vivront l’enfer et que nous assisterons à de très importantes migrations de populations causées par le réchauffement climatique. Celui-ci pourra même, pourquoi pas, causer quelques guerres. Oui, soyez sûrs, mes chers compatriotes, que ma politique fait tout pour aller dans mon intérêt et celui des élites. Vous pouvez avoir confiance en moi. Je continuerai à me battre pour que les intérêts économiques priment toujours plus sur les intérêts sociaux et écologiques. Eh oui vos vies valent moins que notre profit. Nous pouvons enfin voir l’avenir, un avenir sans insectes et dans lequel « abondance » sera le maître mot.

Vous le savez, personne n’a autant fait sur ce sujet que mon gouvernement. Nous n’avons pas interdit les vols intérieurs ni conditionné nos aides à la relance à des engagements environnementaux des secteurs polluants, nous avons réautorisé l’utilisation de pesticides dangereux comme les néonicotinoïdes sur les betteraves sous couvert de pressions étrangères sur le marché, alors même que nous en sommes le premier producteur. Je veux vous dire ce matin ma grande émotion, lorsqu’après une rétrospective, je me revois faire croire à 150 citoyens que nous allons prendre en compte sans filtre leurs propositions,dûment élaborées en un an de travail. Je veux ici saluer leur travail inutile, dont le rayonnement international m’a permis de redorer mon image écologique. Un grand merci à eux. Cher Françaises, chères Français, le gouvernement, soyez-en sûr, ne va pas s’arrêter là. Vous pouvez nous faire confiance car vous savez la transparence dont nous faisons preuve à votre égard.
 Vive la République,…

Discours de Youth for Climate Lyon

Bonjour à tou.te.s, nous sommes YFC Lyon et aujourd’hui nous dénonçons une fois de plus l’irrespect des citoyennes et citoyens et de l’Accord de Paris par le gouvernement. Ce discours que vous venez d’entendre, c’est ce que pense réellement chaque politique qui s’adresse à vous sur le sujet de l’environnement, et particulièrement Emmanuel Macron. Cela fait 5 ans jours pour jours que les Accords de Paris ont été adoptés par 195 pays (le 12 décembre 2015). Cet accord était censé limiter le réchauffement climatique pour qu’il ne dépasse pas les 2°C, et de préférence les 1,5°C. Il devait imposer aux pays d’augmenter leur résilience face aux changements climatiques et transformer l’économie pour lui permettre de prendre en compte les problématiques environnementales dont elle est en grande partie la cause. Limiter le réchauffement climatique à 1,5°c éviterait une forte montée du niveau des océans, une perte importante de la masse glaciaire mondiale, une destruction de certains écosystèmes marins et terrestres ainsi que des risques pour la santé et le bien-être des populations humaines. Si nous n’appliquons pas cet accord, c’est plus de 10 millions de personnes qui vont être touchées par la montée des eaux, notamment dans des villes comme New York, Tokyo, ou encore Nantes en France. Cela entraînera une destruction totale des coraux et un risque important, pour ne pas dire irréversible de destruction des écosystèmes. Alors que 75% de la biodiversité à déjà disparu, le nombre de plante et de vertébrés sera encore divisé par deux, tandis que les population d’insectes et d’invertébrés diminueront de 66%.

Mais aujourd’hui, 5 ans plus tard, l’addition des feuilles de route des Etats signataires nous mène à un réchauffement compris entre 2,7 et 3,2°C ! Seul 16 pays sur 195, (195!) ont donné un plan de réduction des gaz à effet de serre compatible avec les Accords de Paris ! Leurs feuilles de route sont insuffisantes, mais en plus de cela seuls 10 % des pays les respectent, et leurs politiques actuelles nous conduiraient à un réchauffement d’ente 3,4°C et 3,9°C. En France, alors que notre objectif de réduction de nos émissions de gaz à effet de serre est déjà faible  (seulement 40 % de baisse prévue en 2030 contre 68 % en Grande-Bretagne et 60 % pour l’UE), nous ne sommes même pas capables de le respecter. Aujourd’hui, face à l’inaction du gouvernement, nous avons perdu espoir. Ainsi, nous exigeons que les collectivités territoriales, c’est-à-dire les régions, départements, métropoles, communautés de communes et municipalités, agissent, mettent en place en leur sein des dispositions pour que nous puissions au minimum nous rapprocher des engagements d’il y a cinq ans.

Rester sous les 1,5°C est vital pour l’avenir de l’humanité. L’échec de l’État n’est pas celui de la jeunesse !